Skip to Content

Partir en mission humanitaire

  • Chaque année des centaines de volontaires partent sur le terrain avec Urgence Afrique
  • Formaliser son rapport de mission est un passage de relai fort utile pour les nouveaux partants
  • Avec vos témoignages, Urgence Afrique adapte ses actions et moyens et optimise son efficacité
  • Parce que chaque volontaire est différent, sa mission doit pouvoir s’adapter au plus près de ses compétences et de ses convictions dans un programme d’actions pourtant pré-établi. C’est la force d’une ONG à taille humaine pour laquelle l’action sur le terrain est prioritaire.
Partir en mission humanitaire
Imprimer la page

PROGRAMME ENVIRONNEMENT AGRICULTURE

Présentation

Choix d'une mission

Les frais de participation

Formalités

Partir en mission humanitaire

La notion de protection de l’environnement est plurielle et le plus souvent intégrée aux questions agricoles, de développement ou d’éducation. Avant de mettre en œuvre des programmes sur le terrain, il convient de s’assurer que ceux-ci répondent bien aux besoins locaux et sont conformes aux principes du développement durable. La question des déchets est cruciale dans des villages ou aucun dispositif de traitement n’est organisé et ou l’eau est puisée en toute proximité des habitations et décharges spontanées. Le reboisement est un palliatif aux ponctions des bois et forêts limitrophes qui associé au développement de cuiseurs à économie de bois et séchoirs solaires permet d’encourager les populations à protéger leur milieu. Le développement du solaire est encore embryonnaire dans ses villages reculés il mérite d’être soutenu par les ONG et les partenariats sont à nouer. Les actions en faveur de l’environnement et d’un développement durable sont multiples même si pas toujours jugées prioritaires par les populations locales qui défendent avant tout des solutions immédiates facilitant la vie quotidienne. Urgence Afrique développe des pépinières et/ou jardins expérimentaux qui visent d’une part le développement technologique mais sert d’autre part de support de sensibilisation ou formation pour les paysans ou jeunes apprentis locaux. La qualité et quantité produites en plants ou maraîchage sont aussi un levier économique pour le village. Le développement des champs collectifs est une belle performance d’économie solidaire. Les pépinières sont les ateliers d’expérimentation de nouvelles pratiques porteuses de développement durable.

Missions environnement – singe Afrique

Missions Environnement/Maraîchage/Pépinière à Hanyibga-Todji - Togo

Missions Environnement/Maraîchage/Pépinière à Kouma Konda - Togo

Missions Environnement/Maraîchage/ Pépinière à Niou - Burkina Faso

Missions Environnement/Développement Agricole/ Formation à Sékou – BENIN

Retour haut de page